« C’est pas tes gosses!!! »

Bonjour tout le monde.

Aujourd’hui, petit cri de désespoir… Non, plutôt d’incompréhension on va dire.

En fait je vais tenter d’aborder un sujet qui concerne la majorité des apprentis beaux-parents: « Quel est le lien affectif qui nous uni à nos jolis marmots? »

Telle est la question hein?… 😉

Bon certes, cette question touche davantage les familles concernées par la garde alternée.

En effet, les couples dont les bambins du premier concubinage de l’un ou l’autre parents ne viennent qu’1 week-end sur 2, ne sont pas forcément confrontés à ce problème.

Car il est difficile pour le beau-parent de s’attacher plus que ça à l’enfant de son conjoint qu’il ne voit que 2 fois par moi, et dont il ne partage pas le quotidien.

Par contre, dans le cas de la garde alternée, le BP (beau parent) se retrouve 1 semaine sur 2 à partager sa vie avec la progéniture de son cher et tendre…

Et là… C’est le drame! 😱

Non, mais je veux dire en fait que c’est là que réside toute la complexité de la chose…

Parce qu’au début de notre relation de jeune couple enamouraché on se dit: « Oh mais de toute façon je l’aaaiiime! Le reste on s’en fout! Oh je vais devoir cotoyer ses enfants bien sûr… Mais notre amour est si puuur et si beeaauuux, que je ne les verrai même pas. Ils s’occuperont de leur côté tandis que moi je vaquerai tranquillement à mes occupations de femme libre sans interférer dans leur vie… « 

Oui oui… Tout à fait…

Aaaah l’innocence! C’est fou comme on peut être naïf alors même qu’on approche la trentaine! Comme quoi… 🙂

Non parce qu’il se trouve qu’on s’attache vite à ces petites choses

On tâche de se faire tout petit, pour ne pas trop s’immiscer dans leur nouvelle organisation familiale… Pour ne pas trop les perturber.

Mais l’enfant est sournois…

Il vous demande tout d’abord de l’aider à dessiner… Vous alors vous ne pouvez évidemment pas refuser…

Il faudrait être un monstre pour dire « non » à des yeux de Bambi suppliant: :'(.

Puis c’est un enchaînement inévitable qui s’en suit:

– Demande de jouer avec vous.

– Demande de la coiffer.

– Demande de lui faire l’avion pour l’aider à manger.

– Demande de l’habiller.

– Demande de la laver.

– Demande de lui essuyer les fesses après avoir fait 💩.

Et enfin ultime demande: « Diiiis… J’peux venir me laver avec tooiii??? Alleeez… Comme ça j’te lave le cheveux… »

Si si je vous assure… 😁

Bon là j’ai dit non. Il faut savoir être ferme parfois. Du moins au début… 😉

Tout ça pour vous démontrer l’évolution de notre proximité, et de nos sentiments qui grandissent au fur et à mesure que s’écoulent les jours de notre quotidien.

Le rapport qui était: jolies-marmottes VS copine-de-papa, s’est vite transformé en Demies-portions-de-moi VS seconde-maman-ou-grande-sœur-en-fonction-des-moments (dixit les mouflettes).

C’est à la fois fou et beau de voir comme un lien de famille peut se construire entre personnes qui ne sont pas du même sang.

calin

« Ooooh… Mes p’tits doudous en sucre rose… » ❤

C’est pour cela que ça me met en rogne quand j’ai droit à des remarques du genre:

– « Mais pourquoi tu t’en occupe comme ça… C’est pas tes gosses! » -> Ben le truc c’est qu’on vit un peu ensemble, donc…

– « Arrête donc de leur acheter des trucs tout le temps… Leur père est là pour ça. » -> Oui enfin excusez-moi mais les fringues de filles c’est trop mignon! 😍

– « Moi si j’étais leur mère, je supporterai pas que quelqu’un d’autre que moi s’en occupe comme ça… » -> Oui, je suis sûre que leur mère préférerait qu’1 semaine sur 2 elles partagent leur vie avec une marâtre despotique…

– « Oui mais tu verras… Quand tu auras tes propres enfants ça ne sera pas pareil… Tu les aimeras et ils t’aimerons beaucoup plus fort… » -> Là encore excusez-moi mais vous ne vivez pas avec nous, et n’êtes pas témoin de leurs yeux plein d’amour, de nos jeux, de nos câlins, de nos conversations profondes… Je ne suis pas certaine que ce soit bien différent d’1 relation parent/enfant, surtout quand j’en vois certains qui ne communiquent quasiment pas, alors qu’ils sont liés pas le sang… Bref.

Tout ça pour dire que je les aime, comme si c’était mes filles, et que je les considérerai toujours comme telles, que j’ai un jour mes propres enfants ou non.

Et jamais je ne prétendrai vouloir remplacer leur mère. Si je m’occupe comme ça de mes belles-filles et que je m’implique comme ça dans leur vie, c’est en tant que parent complémentaire/amie/nounou/grande sœur/doudou/punching-ball parfois… Un peu tout ça à la fois quoi! 🙂

Et c’est ça qui me plaît assez finalement. C’est que vue la situation, je peux endosser le rôle que je veux, en fonction du moment ou de leurs besoins.

Et ça, c’est assez magique!

Autant la relation est complexe qu’elle est imprévisible et magnifique. 🙂

Bon ben comme quoi… Un cri de désespoir peut se transformer en cri de joie! 😉

A tout bientôt!

JM.

Publicités

14 réflexions sur “« C’est pas tes gosses!!! »

  1. maman délire dit :

    non mais c’est quoi ses remarques de m…. ??? elle a l’air extraordinaire ta relation avec tes belles filles !!! tu as carrément raison de faire comme ça te plait, c’est tellement compliqué de faire avec les enfants des autres ! j’ai des exemples autour de moi qui me prouvent que ça peut être complexe et compliqué, alors si tout se passe bien entre vous, et bien tant mieux ! j’ai trouvé très émouvant la façon dont tu décris votre relation…

    Aimé par 1 personne

    • Jolie Marâtre dit :

      Oui hein… Et elles sont véridiques! C’est vrai qu’en plus c’est tellement difficile d’établir une relation sympa dans cette situation… Les gens sont très durs parfois. Mais bon, l’essentiel c’est qu’on ait notre petit cocon familial 🙂 Merci beaucoup pour ton gentil message en tout cas, ça m’a fait super plaisir… ❤

      Aimé par 1 personne

  2. BeautesantedeVal dit :

    Il n’y a rien de plus beau qu’une belle complicité et l’amour d’un enfant !
    Beau témoignage d’une « belle maman » qui apprend à devenir maman à temps partiel et dis toi bien que les gens auront toujours quelque chose à dire sur la façon d’éduquer tes belles filles !
    Elles ont bien de la chance d’avoir une dessinatrice de talent pour leur faire leurs petits dessins 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Melody dit :

    J’ai lu ton récit du début à la fin sans en perdre une seule miette, j’ai adoré !!! Drôle et tellement vrai, tu as bien raison de t’occuper de tes beaux enfants comme si c’etait les tiens ❤
    Des bisous XxX

    Aimé par 2 people

    • Jolie Marâtre dit :

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire 😊 Ravie que mon article t’ai plu. Ça fait plaisir de pouvoir partager mes états d’âme d’apprentie belle-mère, même avec des personnes qui ne sont pas forcément concernées… ou pas encore, sait-on jamais! 😉

      J'aime

  4. le shopkins qu'on n'a pas le droit d'effacer du tableau!!! dit :

    Je crois que le lien que tu décris est nettement partagé. Il y aura sans doute des moments délicats (l’adolescence, ses portes qui claquent et les mots maladroits qui fusent) mais la tendresse que tu auras su infuser tout au long des années d’enfance leur permettra, une fois la tempête hormonal passée, de se rappeler tous ces bons moments qu’elles vivent actuellement et le sentiment de foyer sécure que tu leur permets d’avoir en secondant le « Prince Charmeur » (mouha haha). Alors laissent les esprits chagrins marmonner et fais comme tu le sens; j’ai l’impression que tu ne te fourvoies pas trop!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s